Bruxelles: Mode d'Emploi

"Belgique mode d'emploi" est une interface cartographique qui dresse l'inventaire de nos ressources partagées : il s'agit de ressources locales qui revêtent un caractère de don, de partage et de coopération. Ces ressources - qui vont des choses les plus matérielles (ressources naturelles, matériaux, denrées, infrastructures) aux choses les plus intangibles (associations, objets culturels) - sont catégorisées en fonction des actions de la vie quotidienne (“boire, manger”, “habiter, se loger”, "se laver, s'habiller", “se déplacer, transporter”, “récupérer, réparer”, “respirer, se mettre au vert”, “guérir, se soigner”, “se rencontrer, s’entraider”, “apprendre, se former”, “sortir, bouger” etc.). Conformément à l'esprit du mouvement du "logiciel libre" - la confection de la carte repose sur un travail collectif d'ouverture, de partage et de mise en réseau des données. 

 

Les points de la carte renvoient plus exactement à ....

  • (1) des ressources qui dépendent des pouvoirs publics et sont censées rester accessibles à tous, utilisables par tous, bref, laissées en partage. Exemples: bibliothèques, centres sportifs, espaces publics …
  • (2) des ressources qui dépendent d’acteurs privés, mais qui ne sont pas gérées de façon exclusive ou propriétaire. Exemples : les bornes wi-fi ouvertes, les invendus offerts aux acteurs des circuits de récup' 
  • (3) des ressources qui ne dépendent ni du public, ni du privé et que l’on appelle “biens communs” : il s’agit de ressources gérées par de libres associations de personnes se donnant à elles-mêmes leurs propres règles de fonctionnement. Exemples : potagers collectifs, SEL, donneries, repair cafés, occupations communautaires, maisons médicales...
Catégorie de ressource: 
Public cible: 
Langues de la ressource: 
Français