Mettre une couche de paillage au pied des fruitiers

L’élément clé d’une culture écologique de fruits est d’avoir un sol sain. Mais comment faire pour obtenir et garder un sol sain sous vos fruitiers ? Mettez du paillage de feuilles, de déchets de taille ou de compost au pied de vos arbres. 

En couvrant le sol d’une fine couche de matière organique, vous stimulez la vie dans le sol et vous améliorez l’apport en humidité. Un paillage est en outre une source idéale de nutriments pour vos fruitiers, qui leur permet par ailleurs d’éviter d’entrer en compétition avec la couche herbacée.

Quelle matière organique?

Toute matière organique n’est pas bonne à être administrée à vos fruitiers. Il faut une bonne proportion entre matière brune et matière verte. La matière brune (sciure de bois, bois de taille, écorces, litière et feuilles sèches) contient assez bien de carbone. La matière verte (herbe, déchets de jardin frais et secs, déchets de cuisine et engrais de poules), quant à elle, contient assez bien d’azote. Un fruitier a besoin d’assez de carbone - matière brune.

Un bon compost pour les fruitiers est un compost qui contient par exemple deux fois plus de matière brune que le compost ‘classique’ pour le potager. Faites donc un tas de compost séparé, avec plus de matière brune telle que de la sciure de bois, du bois de taille, des écorces, de la litière et des feuilles sèches. Ou, au besoin, ajoutez de la matière brune au compost que vous utilisez pour votre potager.

Les feuilles et le jeune bois de taille sont aussi d’excellentes sources de nutriments pour vos fruitiers. En revanche, il vaut mieux garder le vieux bois de taille pour votre poêle car il contient trop de carbone. Votre jardin ne vous fournit pas assez de déchets de feuilles et de jeune bois de taille? Vous pouvez toujours acheter des copeaux de bois. Privilégiez dans ce cas les copeaux de bois de feuillus, et évitez les écorces et les sciures dont la teneur en carbone est trop élevée.

Attention! Veillez à ce que la base du tronc reste libre lorsque vous disposez le paillage. La couche de compost et de copeaux de bois ne doit donc pas toucher le tronc. Cela protègera l’arbre contre les risques d'infections aux moisissures et les dégâts occasionnés par les campagnols. Le nœud de greffe doit lui aussi toujours rester libre. Vous pouvez disperser le paillage sous toute la couronne de l’arbre.

Comment nourrir les fruitiers?

Un fruitier n’a pas besoin qu’on le nourrisse beaucoup. Si vous laissez les déchets de feuilles et le bois de taille au pied de votre arbre, vous n’extrairez des nutriments qu’au moment de la récolte. La perte est donc limitée.

  • Pour un basse tige, donnez environ un petit seau de compost ou deux seaux de copeaux de bois.
  • Pour un demi-tige, il vous faudra prévoir une demi-brouette de compost ou une brouette et demie de copeaux de bois.
  • Pour un haute tige, une brouette et demie de compost ou quatre brouettes et demie de copeaux de bois.

Les jeunes fruitiers ayant un grand besoin d’azote pendant leur croissance, vous pouvez leur donner durant celle-ci (basse tige: de 1 à 4 ans, demi-tige: de 3 à 7 ans et haute tige: de 5 à 12 ans après la plantation) environ un tiers en plus.

Quel est le meilleur moment?

Etalez la matière organique au début du printemps (mars). C’est le moment où le sol s’éveille doucement et où les mauvaises herbes concurrentes doivent être réprimées.

Catégorie de ressource
Langues de la ressource
Français
Néerlandais
Acteur(s)
PayantGratuit
Infos Pratiques
Date de dernière modification: 18/09/2020