Le Verger du trottoir d'en face

Le Verger du trottoir d’en face est un verger urbain participatif planté sur les trottoirs de la rue Vonck, située à cheval entre Saint-Josse et Schaerbeek. Au démarrage du projet : l’envie de transformer les initiatives spontanées de verdurisation de la rue par les habitants en aventure collective et faire des fruitiers un terrain d’expérimentation de gestion d’un bien commun. Comment prendre soin de notre verger, de notre rue, de l’espace public immédiat comme d’un commun ?

Bacs et pleine terre… tout bio !

Le verger est aujourd’hui composé de 11 fosses d'arbres fruitiers en pleine terre palissés contre les façades et 7 bacs de petits fruits et plantes comestibles. La commune de Schaerbeek a activement soutenu le projet par l’octroi d’une prime complétant le subside régional et l’éco-pédagogue a partagé son savoir-faire pour l’entretien des fruitiers.

Le verger, entièrement en culture biologique, est aussi de nature à sensibiliser chacun à la biodiversité, la pratique du jardinage biologique et la souveraineté alimentaire. Des techniques telles que l’amendement des sols avec compost, l’usage de jus de percolat bio ou de purins végétaux sont ainsi pratiquées et transmises.

Image

 

Pour plus de convivialité

Si une certaine convivialité existait déjà dans la rue, la participation collective à la création et à l’entretien de ce verger urbain offre de nouvelles  occasions aux habitants du quartier de se rencontrer et d’enrichir leurs liens. Certains habitants se sont engagés à entretenir un arbre fruitier et devenir ainsi son « ambassadeur ». Mais le projet se veut le plus inclusif possible et tous les habitants du quartier peuvent s’impliquer en participant à l’arrosage, la taille, la récolte des fruits ou tout simplement en mangeant les fruits transformés lors d’un événement festif organisé dans la rue !

Image

 

Le verger comme bien commun

L’ambition peut-être la plus profonde de ce projet citoyen est de réhabiliter la notion de bien commun : le verger n’appartient à personne mais appartient à tous. Il est géré de manière collective dès sa conception et les récoltes se font en commun. Aujourd’hui, le groupe aimerait expérimenter le bien commun en explorant de nouvelles formes de démocratie participative avec tous les voisins. Et, pourquoi  pas, faire des émules dans les rues avoisinantes…

Projet soutenu dans le cadre de l’appel à projets citoyens « Inspirons le quartier - Good Food » en 2019

Catégorie de ressource
Public cible
Langues de la ressource
Français
PayantGratuit
Infos Pratiques