Commerces et entreprises agroalimentaires: comment donner ses excédents alimentaires

En dépit de tous les efforts des entreprises, les excédents alimentaires invendus sont inévitables dans les processus de production et de distribution.

Pour en faire profiter les personnes en situation de pauvreté, de nombreux producteurs et commerçants des trois régions ont déjà conclu un partenariat durable avec des banques alimentaires ou d’autres associations qui poursuivent un objectif similaire d’aide alimentaire et de lutte contre la pauvreté. Pourtant, certains hésitent encore.



Comeos, Fevia, la Fédération des banques alimentaires, les épiceries sociales, les restaurants sociaux et les organisations contre la pauvreté d’une part ainsi que les autorités fédérale et régionales d’autre part, unissent leurs forces dans un appel commun aux entreprises à éviter le gaspillage de nourriture au profit d’une forme structurelle de dons, chaque partie continuant à assumer ses responsabilités.

L’AFSCA a déjà assoupli à cette fin ses exigences administratives.

Moins de pertes alimentaires et plus de solidarité : nous pouvons tous en sortir gagnants !

Catégorie de ressource: 
Public cible: 
Langues de la ressource: 
Français
Liesje De Schamphelaire