Qu'est-ce qu'on mange chez Papy & Mamy?

Entre mai et septembre 2018, le projet Qu'est-ce qu'on mange chez Papy & Mamy? co-organisé par le Réseau IDée et Qu'est-ce qu'on mange? ont proposé deux journées d'ateliers d'éducation à l'alimentation durable à l'attention des Grands-Parents pour le Climat.

Ces ateliers alliaient cuisine et expérimentation d'outils pédagogiques en vue d'un transfert dans leurs pratiques. Les grands-parents participant·e·s ont pu, à leur tour, réaliser des ateliers éducatifs selon des approches pédagogiques actives en privilégiant des produits locaux/de saison, les protéines végétales et en limitant les gaspillages.

 

Les ateliers culinaires proposés :

  • Introduction à la germination et fabrication d’un germoir avec des matériaux de récup ;
  • Apéro : tahinade santé & crudités ;
  • Repas de midi : burgers veggie aux légumes & noix, taboulé de quinoa aux herbes de saison, salade de fenouil à l’orange, salade verte, mousse au chocolat réalisée avec l'eau de pois chiches et cuirs de fruits.
  • Lors de la première journée, il avait été demandé aux participant·e·s d’apporter un ingrédient dont ils ne savent que faire : nous avons alors créé sur base d'un sac d’orties et de gingembre une poêlée d’orties aux poireaux et sauce soja et une gingerade (boisson au gingembre).
  • La deuxème journée a mis le focus sur les protéines végétales un peu plus funs que le traditionnel ‘riz-lentilles’, ainsi que sur les thèmes suivants : comment diable faire avaler des légumes aux enfants ?, la cuisine énergétique (vitalité et transformation basse énergie), les sauces qui sauvent. Pour ce faire, nous avons concocté le menu suivant : pesto de petits pois, soupe de betteraves, pomme, estragon, soupe de carottes et lentilles corail, cupcakes au potimarron et flocons d’avoine, krumix  (panais – feta – raisins secs – échalotes - noisettes), sauce au yaourt, mayonnaise au panais et pommes noisettes vanille fèves chocolat.

Les outils pédagogiques expérimentés :

  • Chacune et chacun s'est présenté.e au groupe au travers de son plat préféré ;
  • Découverte de l’outil "A table", posters de famille à travers le monde et pistes d’exploitations pédagogiques ;
  • Présentation d'une méthodologie d’éducation à l’alimentation durable et découverte d’autres outils d’animation sur le sujet (jeux, ouvrages de recettes, posters, dossiers d’activités…) ;
  • Expérimentation du jeu Game of Food, jeu d'équipes où il faut créer des menus durables ;
  • Activités ludiques et faciles à mettre en oeuvre avec des enfants : le touché-croqué de fruits et de légumes, découverte sensorielle d'aliments (par 2, les participant.e.s se sont fait goûter des aliments à l’aveugle, sentir des épices sans les voir, ont manipulé des aliments cachés dans des sacs opaques…), nous avons aussi réalisé des présentations culinaires attrayantes pour les enfants comme les bateaux chicon-betteraves, taillé/sculpté des formes dans des légumes, coupé un concombre en spirale, un radis en étoile… Plusieurs ouvrages et outils pédagogiques, dont étaient issues ces activités, ont également été présentés : Au pays des Zmiams ; Recettes saines et gourmandes pour enfants récalcitrants ; Recettes GoodFood ; Au secours, mes petits enfants débarquent dans ma cuisine! ; Nos bonnes recettes pour la Planète...

Retours de participant.e.s :

Cette deuxième journée était vraiment bien, riche en idées et saveurs et très chaleureuse." ;

"Je voulais vous remercier pour la journée que vous m’avez offerte. J’ai eu un réel plaisir à découvrir le groupe, les nouvelles recettes et apprendre à connaître un petit peu votre association. Un grand merci.”

 

Et si c'était à refaire?

  • Le caractère concret des ces ateliers a permis aux participant.e.s de pouvoir mettre en pratique à leur tour l'une ou l'autre recette ou activité. Exemple, ci-dessous, la photo qui nous a été envoyée par une participante s'étant essayée à la réalisation de cuirs de fruits avec ses petits-enfants.
  • S’appuyer sur les outils existants, partir de sa réalité, la situer et évaluer le chemin à parcourir pour aller vers une alimentation plus durable ;
  • Etre à l'écoute, avoir de la souplesse et prendre le temps d’adapter sa proposition aux spécificités de chaque groupe, ses attentes, ne pas vouloir convaincre mais se fixer un objectif de transition progressive et ne pas vouloir tout changer en une fois!

Image

Image

Catégorie de ressource
Public cible
Langues de la ressource
Français
PayantGratuit
Infos Pratiques
Date de dernière modification: 18/09/2020