L’École maternelle n°2 de Schaerbeek – Vers des repas progressivement plus Good Food

Depuis son ouverture en 2008, l’École maternelle n°2 a construit son projet pédagogique en mettant l’accent sur le bien-être des enfants. C’est donc naturellement qu’elle a développé de nombreux projets autour de l’environnement, de la nature et de l’alimentation. L’école accorde une attention toute particulière à l’écocitoyenneté. Elle a obtenu le label Eco-schools, en 2016 et 2018, pour ses actions concrètes en faveur de la durabilité. Sensibiliser les enfants, dès leur plus jeune âge, à l’alimentation respectueuse de l’environnement fait aujourd’hui partie intégrante de la vie scolaire.

L’école en bref   

École maternelle n°2                                                                               

Rue Quinaux 32                                                                                         Niveau : Maternel   

1030 Schaerbeek                                                                                     Nombre d’enfants inscrits : ± 285

T. : +32 2 216 00 82                                                                                Nombre de repas chauds/jour : 22

Au menu   

  • À la cantine : les repas chauds sont fournis par un traiteur désigné par la commune, avec des produits partiellement bio, locaux et de saison, selon un cahier des charges strict
  • Collation (matin) : fruit obligatoire pour tous !
  • Collation (garderie du soir) : indication de l’école sur les collations, avec un thème à respecter chaque jour (lundi : fruits ou légumes/mardi : fruits secs/mercredi libre, etc.)
  • Jour veggie : le jeudi                                                                    
  • Soupe bio gratuite fournie par le traiteur. Les soupes sont mises dans des cruches et déposées sur toutes les tables en classe.
  • Les collations sucrées (gaufres, barres chocolatées, etc.) sont interdites.

Coût d’un repas : 3,5 €

La cantine sous la loupe

Pour l’école, promouvoir une alimentation durable au sein de l’établissement nécessite d’impliquer les élèves, les enseignants et les parents. C’est un changement qui se fait progressivement, afin d’ancrer les pratiques de manière durable et de s’adapter aux réalités financières des parents. L’école essaie d’aller toujours plus loin, en appréhendant l’alimentation dans sa globalité.

  • Pari n° 1 : inscrire la collation fruit, ainsi que l’obligation de boire de l’eau dans une gourde, dans le règlement de l’école et ce, malgré quelques réticences des parents au début car les fruits ne font pas partie des habitudes alimentaires à la maison...Le slogan de l’école : la collation, c’est un fruit pour tout le monde !
  • Pari n°2 : améliorer la qualité des repas chauds, essentiel pour la cohérence du projet de l’école. Suite au changement de fournisseur à la cantine, plus qualitatif, la fréquentation du repas chaud a presque doublé, entre autres grâce à l’alternative végétarienne. Toutefois, le repas « tartines » reste une option beaucoup plus économique favorisée par de nombreux parents.
  • Pari n° 3 : lutter contre le gaspillage alimentaire, plus important au repas chaud qu’au repas tartines, car les assiettes sont trop généreuses. Les enfants ont tendance à se resservir trop et estiment mal leur véritable faim. Les enfants sont vite rassasiés et ne terminent pas leur assiette.

Des actions pour mieux manger

Pour accompagner le changement, l’école a mis en place quelques actions concrètes :

  • Il a été demandé à chaque parent d’amener un fruit par jour et tous les fruits sont partagés entre les enfants, ce qui permet d’éliminer les inégalités car tous profitent de leurs bienfaits pour la santé. Cela signifie également moins de déchets : les épluchures finissent au compost dans la cour.
  • Chaque enseignant dispose d’un petit matériel de base (éplucheur, planche à découper, petits bols, etc.). Les fruits sont découpés et ensuite, soit les élèves choisissent le fruit qu’ils aiment, soit tout est rassemblé dans un grand bol pour en faire une salade savoureuse.
  • La directrice distribue en début d’année des boîtes à tartines et des gourdes.
  • Chaque jour, une soupe bio est offerte à tous, une cruche est déposée dans les classes.
  • Dans le potager mis en place par l’école il y a quelques années, les enfants cultivent eux-mêmes les légumes qu’ils cuisinent ensuite en soupe, chips de patates ou légumes au four.
  • L’école sensibilise les enfants au gaspillage alimentaire et la dame qui distribue les repas tente d’évaluer la juste quantité de nourriture à servir.

Des résultats stimulants

Les parents des enfants, au départ peu habitués à manger des fruits ou des légumes dans leur famille, ont peu à peu pris conscience de ce qui est bon pour la santé de leurs enfants. À leur tour, les petits finissent par apprécier les fruits ! De même, grâce à la soupe offerte, c’est une réelle chance de pouvoir manger des légumes frais chaque jour. Elle est aujourd’hui dégustée avec plaisir par les enfants ! Et les parents peuvent s’inspirer des bonnes pratiques de l’école pour les mettre en place à la maison.

Autres points d’amélioration    

La fréquentation du repas chaud reste globalement très faible probablement à cause du coût car l’école est implantée dans une zone assez défavorisée.

Inspiration

Pour mener à bien ses projets, l’école fait appel aux services des espaces verts de la commune ou répond à différents appels à projets, dont ceux de Bruxelles Environnement. Au fil des années, de nouvelles idées surgissent : plantation d’arbres fruitiers en bacs, construction d’un tipi en saule, compost, potager, etc.

L’école est par ailleurs impliquée dans de nombreux projets liés à l’alimentation : réalisation d’une pyramide alimentaire en cageot, participation au Jardin des couleurs, au potager "de la terre à l'assiette", à la journée Croque ta pomme ou au réseau Idée.

Catégorie de ressource: 
Public cible: 
Langues de la ressource: 
Français
Néerlandais
PayantGratuit