La " ferme urbaine" : un portager urbain à vocation sociale & pédagogique

La " ferme urbaine" : un portager urbain à vocation sociale & pédagogique.

Projet Agenda Iris 21-2015 de Woluwe-Saint-Lambert

 

La ferme de quartier Hof-ten-Berg a été aménagée afin d’illustrer de manière pédagogique les différentes productions comestibles que la ville peut accueillir dans le respect de l’environnement (zone de production de légumes, petits fruits, miel et œufs). Les animations proposées permettent aux participants de développer leurs connaissances et pratiques du maraîchage et du jardinage écologiques (saison, intrants naturels,…). Elles conduisent à une prise de conscience des pratiques de culture respectueuse permettant le développement d’une alimentation urbaine plus durable.

A la fois lieu d’apprentissage, à l’échelle du quartier, des processus à l’origine d’une alimentation durable, la ferme de quartier est un lieu de rencontres, porteur de cohésion et de liens sociaux.  En participant à diverses activités sur le site de la ferme, les participants apprennent  à se connaître, créent des liens de solidarité, renforcent les capacités d’autonomie des enfants et des adultes qui la fréquentent, et contribuent de manière plus générale à la convivialité dans le quartier.

La ferme a été inaugurée le dimanche 18 septembre 2016

  • Aspects techniques

Au mois de mars 2016 , le terrain a été nettoyé, rafraîchi par des équipes d’ouvriers communaux et en partie, nivelé. Le terrain de +-1500 m2 était en friche et jonché de tôles, clôtures et autres dépôts clandestins. De petits cabanons en ruine ont également dû être abattus. La partie basse du terrain est dédiée à du maraîchage mais en occupation individuelle.

Une unique parcelle potagère située au beau milieu du terrain destiné à accueillir les espaces collectifs du projet de ferme, a été résiliée par le collège communal en vue de rendre l’espace totalement libre d’accès et cohérent avec l’esprit de collectivité.  


Les travaux d’installation de la ferme ont démarré en juillet 2016, suite à l’approbation du budget communal extraordinaire par l’autorité de tutelle. Une seule offre de prix a été remise pour les travaux d’installation de la ferme. Cette offre dépassait de loin le prix estimé de sorte que le marché a dû être relancé et revu à la baisse en termes d’exigences quant aux aménagements à faire et au mobilier à installer (suppression des tables de pique-nique et de l’auvent).

Pour 10.000€ (TVAC), la commune a pu commander l’exécution des travaux suivants:

  • fourniture et mise en place d’une clôture électrifiée pour le poulailler
  • fourniture, pose et raccordement d’un électrificateur solaire
  • fourniture et placement  d’un brise vue occultant sur clôture heras
  • fourniture et placement d’une porte heras et sécurisation avec cadenas
  • fourniture et mise en place de 12 bacs potagers en bois
  • fourniture et pose d’une toilette sèche
  • fourniture de palettes de récupération remises en état pour des bacs à compost

Pour 2000€ (exonération de la tva), la commune a commandé du matériel d’apiculture et de miellerie (2 ruches dont une avec un cadre témoin permettant d’observer les abeilles). 
Pour un coût de 6000€ (TVAC), des clôtures en châtaigner ont également été commandées et placées fin août pour délimiter le terrain et dissuader des intrusions. Les potagistes en contre-bas ont gardé néanmoins l’accès au terrain grâce également au placement d’un petit portillon.

Une serre (à réhabiliter) et un cabanon déjà en place au moment du réaménagement ont été maintenus. Le cabanon sert pour l’entreposage des outils des enfants.
La commune a pris en charge l’achat d’outils de jardinage pour petits et grands, tonneau de récupération de pluie et plantations diverses (semences, haies de fruitiers, fruitiers) ainsi que l’achat des poules et de leur nourriture. Le poulailler a été donné par un collègue jardinier amateur.      

La commune a également accordé à l’asbl Apis Bruoc Sella- partenaire désigné pour gérer la ruche- un subside de 1500€ pour 2016 afin de venir en support de leur travail quotidien d’animations autour des abeilles et de la biodiversité (ils étaient notamment présents à titre gracieux, lors de l’inauguration).  

 

  • Aspects pédagogiques :

La ferme de quartier a accueilli ses premiers groupes d’enfants (6 à 12 ans regroupés par groupe de 15) lors de trois semaines de stage organisés par l’asbl JJJY durant les mois de juillet et d’août.  Les jeunes ont ainsi pris part très vite après l’aménagement opéré durant la première quinzaine de juillet, à la mise en place des premières cultures potagères et la découverte des abeilles.  

 

Catégorie de ressource
Public cible
Langues de la ressource
Français
PayantGratuit
Infos Pratiques