Label Cuisine centrale Good Food

Bruxelles Environnement a mis en place le label Cuisine centrale Good Food pour faciliter l’accès au label Cantine Good Food pour les cantines livrées par un prestataire externe.

Label Cuisine centrale versus label Cantine

Un même objectif : des repas durables

Le label Cuisine centrale Good Food et le label Cantine Good Food ont un seul objectif : encourager les structures à rendre leurs repas plus respectueux de l’environnement et plus sains, et récompenser les efforts en ce sens. 

Au menu : plus de légumes et fruits frais de saison, une assiette équilibrée, des protéines végétales, des alternatives végétariennes, des produits bios et équitables, moins de gaspillage et... beaucoup de saveurs. Le label met également l’accent sur la viande de qualité et les animaux élevés dans le respect du bien-être animal ainsi que sur le poisson qui évite la surpêche.

Pourquoi un label Cuisine centrale ?

Bien que le label Cantine Good Food s’adresse à toutes les cantines, il s’est avéré dans la pratique que son accessibilité était plus contraignante pour les cantines livrées par un prestataire externe. En effet, nombre de preuves et documents dépendent du prestataire (tickets des fournisseurs, bons de commandes, etc.). C’est pourquoi Bruxelles Environnement a développé le label Cuisine centrale Good Food, en concertation avec le secteur. 

Le label Cuisine centrale est donc le label Cantine adapté pour les structures qui préparent des repas sur un site de production et qui sont ensuite consommés dans une cantine : écoles, hôpitaux, entreprises…

Un avantage pour tous

Pour les cuisines centrales (sites de production)

Le site de production pourra faire valoir auprès de ses clients la garantie d’une offre de repas qui intègre les principes de l’alimentation saine et respectueuse de l’environnement. La cuisine pourra valoriser son label dans les offres et contrats avec les pouvoirs adjudicateurs privés et publics.

Le label est également une occasion de mobiliser et valoriser le personnel autour d’un projet positif qui s’intègre dans une démarche de durabilité.

Pour les cantines

Pour les cantines qui aspirent au label Cantine Good Food et qui sont livrées par une société de catering labellisée, la démarche est largement simplifiée. En effet, tous les critères du label qui dépendent du site de production seront déjà remplis et fournis par la cuisine centrale via un document permettant de transférer les points de la cuisine centrale à la cantine. La cantine ne devra remplir que les critères qui lui incombent.

1, 2 ou 3 marmites

Tout comme le label Cantine, le label Cuisine centrale comporte trois niveaux, les marmites. Pour obtenir la première marmite, la cuisine doit répondre à tous les critères obligatoires mentionnés dans le dossier de candidature. Pour obtenir 2 ou 3 marmites, il faut obtenir en plus un score minimum sur les critères optionnels. Plus on remplit de critères optionnels, plus le score est élevé.

Qui peut participer ?

Toute société de catering dont le site de production est sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Seul le site de production est labellisé et non l’ensemble de la société. Pour chaque site de production, un dossier différent doit être rentré.

Fonctionnement 

Dossier de candidature et accompagnement

Pour obtenir le label, la cuisine centrale doit remplir le dossier de candidature, remettre les preuves et pièces jointes et être en ordre avec les critères obligatoires. Un accompagnement est offert pour aider dans le remplissage du dossier. Pour cela, il suffit de faire la demande en remplissant ce formulaire (.docx).

Contrôle

Afin de garantir la qualité du label et la conformité de celui-ci, la cantine doit être contrôlée plusieurs fois par an par un organisme de contrôle indépendant. 

  • Si la cuisine centrale livre moins de 5000 repas par jour, 2 contrôles par an seront réalisés.
  • Si la cuisine centrale livre plus de 5000 repas par jour, maximum 3 contrôles par an seront réalisés.

Le premier contrôle sera programmé. Les autres contrôles seront annoncés la veille du contrôle.

Coût

Les contrôles seront effectués par un organisme désigné par Bruxelles Environnement par appel d'offres. Les contrôles seront facturés à la société de catering par cet organisme et seront à payer directement à cet organisme. Le prix dépend du nombre d'heures nécessaires à l’organisme pour effectuer l'inspection et dépend de la taille de la cuisine et de sa complexité. A titre indicatif, le coût du contrôle est actuellement estimé entre 1000 euros pour le premier contrôle et 500 euros pour les suivants. Le prix peut varier en fonction du marché et du temps de travail estimé. 

Durée de validité du label

Le label est valable pour une durée de 3 ans. Pour le prolonger, il faut réintroduire un dossier de candidature avant la fin de ces 3 ans.

Catégorie de ressource
Langues de la ressource
Français
Néerlandais
PayantGratuit
Infos Pratiques
Date de dernière modification: 07/06/2021