Ambassadeur Good Food : Famille Naessens-Noël

Thomas Naessens, Amélie Noël et leurs deux enfants vivent à Jette. Ils se sont lancé pour défi de favoriser l’achat de produits de saison, bio et locaux en filière courte et de tout cuisiner eux-mêmes.

 

L’alimentation au coeur de la famille

Dans la famille Naessens - Noël, l’alimentation joue un rôle central. Une alimentation qui se veut résolument durable, réfléchie, anti gaspi, goûteuse, saine et conviviale. Des problèmes de santé, la nécessité de manger plus sainement et l’entrée dans un GASAP (Groupe d’Achat Solidaire pour l’Agriculture Paysanne) ont fait découvrir à Thomas et Amélie la biodiversité, les saisons et le caractère global des enjeux de l’alimentation.

 

Premier défi : tout cuisiner maison

Pour cette famille, se régaler et cuisiner sont intimement liés. Leur petite fille participe à toutes les étapes du processus alimentaire, de l’achat ou de la culture jusqu’à la préparation et même la conservation des restes dans des contenants. « L’alimentation fait partie intégrante de la vie de famille. On rentre de l’école, du boulot, on va faire des courses et puis on prépare le repas ensemble, et puis on mange ensemble, donc c'est un peu le fil rouge de la journée». Thomas Naessens.

 

Second défi : soutenir les commerçants locaux

La famille planifie les repas et les achats afin d’éviter le gaspillage. Après une analyse initiale du budget alimentation et des comparatifs de prix, Thomas et Amélie ont décidé d’acheter localement des produits bio en filière la plus courte possible. Grâce à un magasin bio et à un marché bio et paysan de quartier, le Jette Met, les courses sont réalisées plusieurs fois par semaine, évitant ainsi de devoir jeter des aliments non consommés.

Résultat ? Des « promenades-courses conviviales» à pied en famille deux à trois fois par semaine en passant par le compost de quartier ou la pleine de jeux, des moments de convivialité avec les commerçants, une meilleure gestion du budget alimentation et une plus grande qualité des produits.

La famille équilibre le budget en n’utilisant plus la voiture pour faire les courses, en privilégiant les fruits et les légumes locaux achetés dans leurs pics saisonniers, en préparant tout maison, en cultivant ses aromates et en réduisant la quantité de viande consommée. L’apport protéinique est assuré  par des oeufs et des légumineuses.

 

Troisième défi: créer une convivialité de quartier autour de l’alimentation

A leur arrivée à Jette, Thomas et Amélie sont allés à la rencontre de leurs voisins. Ils ont ainsi co-créé un compost de quartier, un projet d’incroyables comestibles et un jardin naturel dans le magasin bio du quartier.

 

Contact

naessens.th@gmail.com

 

« La Good Food, c’est peut-être mettre de l’émotion dans l’alimentation. Mettre un peu de poésie là dedans » Thomas Naessens.

Catégorie de ressource: 
Public cible: 
Langues de la ressource: 
Français