Boutique 100% sans gaspillage alimentaire

 

Les déchets alimentaires représentent un problème énorme. A l'échelle mondiale, la FAO estime que chaque année nous jetons 1/3 de la nourriture que nous produisons (environ 1.300.000.000.000 kg de nourriture encore comestible! Les conséquences sont dramatiques pour la planète, les animaux, les agriculteurs et nous, les gens. La production de ce qui est finalement gaspillé n'augmente pas seulement artificiellement les prix des aliments, utilise des ressources précieuses et crée des émissions, mais elle contribue également à des pratiques de masse agricoles non durables, la perte de biodiversité et la destruction des marchés alimentaires dans les pays pauvres (parce que c'est là que nous déversons souvent notre production excédentaire). 

La perte se produit au long de la chaîne d'approvisionnement: la production et la récolte, le transport et le stockage, dans les magasins et dans nos cuisines. Afin de réduire les déchets alimentaires, le problème doit être abordé à chaque niveau. Afin de le faire efficacement, nous devons examiner l'ensemble du système pour trouver et corriger les causes profondes du problème, plutôt que de traiter les symptômes sur les niveaux isolés.

Nous avons besoin alors d'une approche holistique. Il faut comprendre que ce qui se passe sur un seul niveau a un impact sur tous les autres niveaux (par exemple la distribution de court-circuit nécessite un stockage et transport plus court, moins d'emballage et favorise la vente de produits moins belle).

Les déchets alimentaires inhérents à notre système de distribution actuel

Notre chaîne alimentaire telle qu'elle est aujourd'hui est un système "push", ce qui signifie que les quantités de production ou de commande sont basés sur la demande prévisionnelle (ou sur les subventions) - pas sur la demande réelle, ceci implique intrinsèquement de l'erreur et facilement conduit à la surproduction et alors aux DÉCHETS - sur le niveau de l'agriculteur, le commerce de gros et bien sûr au niveau de la boutique. Il est impossible de faire correspondre l'offre et la demande pour chaque élément - d'autant plus qu'il doit acheter dans des tailles de lots prédéfinis du grossiste (par exemple 25 kg de carottes).

Cela est vrai pour les supermarchés traditionnels, ainsi que pour les boutiques bio et même les marchés d'agriculteurs. Beaucoup de personnes qui travaillent dans les magasins bio sont désillusionnés sur les quantités d'aliments qui sont jetés aussi dans ce secteur. Dans le meilleur cas, ils peuvent résoudre une partie du problème en utilisant les aliments invendus (ou triés) pour préparer de la nourriture à emporter (oublions un instant que notre planète étouffe en plastique ...) , en donnant une partie aux employés ou en collaborant avec les banques alimentaires. Cependant, ce n'est pas permis dans tous les pays, ni que ce sera suffisant pour faire face à toutes ces quantités! Le reste sera utilisé pour l'alimentation animale, le gaz bio ou simplement être brûlé - processus qui consomment encore plus de ressources!

push_system2.jpg

 

Supermarchés de zero déchets

Récemment, nous voyons de plus en plus apparaître ce que l'on appelle les supermarchés "zéro déchet". Ces supermarchés tentent de réduire les emballages et les déchets alimentaires en offrant des aliments en vrac, affirmant que, comme cela, les consommateurs ne doivent acheter que ce dont ils ont vraiment besoin. Bien que de tels développements sont un grand pas dans la bonne direction, ils sont en fait plus de magasins "zéro déchets d'emballage", que les magasins "zéro déchets alimentaires».

Les deux principales raisons à cela sont:

  1. Ils «poussent» encore leur offre sur le consommateur et doivent donc planifier les quantités d'aliments frais à prendre en stock - et ils seront toujours confrontés à des quantités invendues à la fin de la journée.
  2. En offrant aussi des noix et des céréales, etc. en vrac (ce qui réduit effectivement les déchets d'emballage), ils augmentent en fait leur risque de gaspillage de la nourriture, parce que ces aliments restent frais plus longtemps dans un emballage, mais rancissent rapidement lorsque en vrac, de sorte un magasin a besoin d'avoir un chiffre d'affaires suffisamment élevée pour empêcher de la perte.

10 façons comment Metabolance réduit les déchets alimentaires

Le projet de la boutique pour aliments durables de Metabolance est de montrer qu'il est possible de distribuer des aliments durables sans créer du gaspillage alimentaire.  Chez Metabolance, il n'y a pas une pomme, pas un morceau de viande, pas un seul litre de lait frais, pas un morceau de pain frais qui est gaspillée à la fin de la journée. En plus, le système contribue également à réduire les déchets alimentaires sur les autres niveaux, de sorte que le problème ne soit pas simplement poussé plus loin vers le haut ou en bas de la chaîne d'approvisionnement.  Si nous sommes prêts à adapter notre comportement, nous pouvons obtenir des résultats spectaculaires ensemble.  Voici ce qui est différent chez Metabolance:

 

  1. Chez Metabolance, vous pré-commandez votre nourriture. Une fois par semaine, vous composez votre propre panier bio. Vous choisissez entre des produits frais bio, locaux et de saison et une sélection d'aliments secs et des articles non alimentaires. Pré-commander vos produits réduit les déchets alimentaires au long de la chaîne d'approvisionnement:
    • L'agriculteur peut mieux planifier ses ventes et la production. Idéalement, s'il obtient une commande de 10 salades par exemple, il ne recoltera et livrera que ces 10 salades.  En ce qui concerne les aliments pour animaux, pré-commande est encore plus important, car il lui permet de connaître le nombre d'animaux qu'il aurait besoin de sacrifier. Il peut ainsi servir plus de gens avec la même quantité de produits ou réduire son échelle de production pour servir le même nombre de personnes.
    • En tant que propriétaire de la boutique, je ne commande que ce que vous avez commandé, donc pas de déchets au niveau magasin.
    • En tant que consommateur, vous êtes obligé de planifier vos repas à l'avance à peu près. Vous êtes plus susceptibles d'acheter seulement ce que vous avez besoin. Vous n'êtes pas tenté d'acheter des aliments transformés en attendant à la caisse ou de céder aux offres 2 + 1. Tout cela pourrait finir par vous économiser de l'argent, tout en obtenant une meilleure qualité.
  2. Chez Metabolance, les aliments frais ne viennent pas d'un grossiste, mais de coopératives agricoles locales. Ceci permet d'offrir une vaste gamme d'aliments locaux et de saison (fruits, légumes, produits laitiers, oeufs, pain, viande, poisson ...) en bénéficiant de petites quantités d'achat.
  3. Chez Metabolance, 100% de la nourriture fraîche est locale et de saison. Rien n'est importé, pas de grossistes comme intermédiare. Ainsi, le circuit de distribution est court, ce qui réduit le risque de détérioration.
  4. Chez Metabolance, je n'appliquent pas de normes en ce qui concerne l'apparence ou le calibrage du produit. L'agriculteur sera également en mesure de vendre les carottes ou les concombres petits, grands ou pas belles.

 

  1.  

    Chez Metabolance, il n'y a pas de panier "fixe" que vous devez prendre. Vous pouvez choisir les légumes que vous aimez et que alors vous allez manger. Selon la taille de votre ménage, vous pouvez les commander en quantités plus petites ou plus grandes (par exemple des intervalles de 500g de carottes, ou 3 kg de carottes).

  2. Chez Metabolance,  on apprécie les aliments animales! On travaille principalement avec de la viande et du poisson (fraîchement) congelée. La congélation permet de combler les écarts entre l'offre et la demande, ce qui est particulièrement important pour éviter le gaspillage des animaux! En plus de cela, tous les produits animales proviennent de projets durables, locales et de petite échelle. Dans la philosophie de "manger de tête à queue, vous pouvez obtenir les os et les organes. Il n'y a pas de poissons d'élevage, ce qui gaspille beaucoup de ressources , mais seulement les poissons sauvages provenant d'un projet durable de petite échelle dont l'ambition est d'utiliser tout ce qu'ils pêchent, et de ne jeter rien dans la mer. En offrant des poissons méconnus en réduit la pression sur le cabillaud, le saumon et le thon!

  3.  

    Chez Metabolance, le portefeuille de produits est limité - ou mieux dit - selectionné. Il y a que des "vrais" aliments, ce qui signifie de la nourriture non transformée industriellement, brute et naturelle, idéalement bio , locale et provenant de petites fermes

  4. Chez Metabolance, il y'a qu'une seule marque de chaque article, afin de créer une rotation suffisante pour éviter l'expiration du produit.

  5. Si jamais il arrive que le produit se rapproche ou dépasse sa date de consommation préferée, il est offert à un prix réduit. Les clients sont éduqués sur la différence entre la date "utilisation obligatoire avant" pour les produits frais, et la date oerientative de "préference de consommation" pour les aliments secs.

  6. Les clients recoivent également des conseils sur le stockage et la préparation, de sorte qu'ils peuvent faire le mieux de la bonne nourriture qu'ils achètent.

 

Et l'emballage des déchets?

Outre les déchets alimentaires, on essaie également de minimaliser les déchets d'emballage:

  • Tous les fruits et légumes sont emballés dans des sacs réutilisables en papier ou des sacs biodégradables "fraîcheur" fabriqués à partir d'amidon de maïs.
  • Le yaourt est disponible dans des bocaux en verre.
  • Tous les sacs en papier, boîtes d'œufs et des pots peuvent être ramenés et ils seront réutilisés (si elle est encore en bon état).
  • Les boîtes de carton sont reutilisé pour envoyer des commandes de produits secs.
  • En générale, on préfère des bocaux en verre sur des boîtes aluminium ou plastiques pour les aliments secs. La seule nourriture qui vient dans des boîtes est le lait de noix de coco (de boîtes sans BPA) et le poisson en conserve.
  • Il y a certains emballages en plastique dans la section des aliments secs, bien que certains est plastique biodégradable.

 

Conclusion

L'exemple de la boutique  pour aliments durables de Metaboalnce montre que les déchets alimentaires peuvent en effet être réduit de façon spectaculaire. Ceci dit, c'est seulement possible si nous faisons tous notre part et nous sommes prêts à changer notre comportement: les distributeurs, ainsi que les consommateurs. Si nous voulons un résultat différent, nous ne pouvons pas continuer à faire la même chose comme d'habitude. Si Metabolance a pu atteindre zero déchets alimentaires c'est seulement possible parce que les clients sont prêts à accepter que les produits ne sont pas disponibles 24/7 toute l'année. Ils n'attendent pas d'aliments exotiques ni de tomates en hiver. Ils aiment connaître les anciennes variétés de pommes, carottes, tomates, pommes de terre ... ou des légumes oubliés, comme le topinambour, la rutabaga ou le salsifis noir.

Bien que faire des achats dans un magasin comme Metabolance peut sembler un peu difficile à première vue, à un deuxième coup d'œil, il est en fait très pratique, parce que tout ce que vous devez faire est de passer une commande en ligne le dimanche, puis ramasser votre commande le vendredi - et vous êtes libre pour le reste de la semaine, sans devoir passer le weekend ou la soirée dans le supermarché.

Ce sort de système pourrait-il remplacer la totalité de la distribution alimentaire existante ? Probablement pas. Les gens vont toujours vouloir acheter et manger spontanément. Mais si nous l'utilisons pour seulement 50% de nos besoins en nourriture, cela fera déjà une énorme différence au fil du temps

 

 

 

 

Catégorie de ressource: 
Cibles: 
Langues: 
Français
Acteurs: