Du petit café à l’effet levier

L’alimentation sur le lieu de travail représente des volumes de denrées considérables : avec près de sept cent mille travailleurs occupés dans la Région, des centaines de millions de cafés, barres chocolatées et autres sandwiches sont consommés dans les ateliers et bureaux bruxellois chaque année.

Une diversité d’ingrédients

De la petite collation grignotée devant son ordinateur ou sur le chantier au repas complet pris dans le restaurant d’entreprise, les consommations alimentaires au boulot concernent de nombreux moments de la journée et prennent des formes variées :

  • pauses avec les collègues,
  • boissons en réunion,
  • petite friandise au distributeur,
  • repas à la cafétéria,
  • pique-nique de la maison,
  • lunch de travail,
  • événements pour la clientèle,
  • etc.

Autant d’occasions d’avancer à petits pas sur la voie d’une alimentation Good Food. Par exemple, en choisissant de temps en temps un plat végétarien, un jus bio-équitable plutôt qu’un soda ou en préférant une boîte à tartines aux emballages jetables.

Les employeurs mettent la main à la pâte

Pour faire évoluer les consommations, il faut également que l’offre s’adapte. Chaque jour, davantage d’employeurs bruxellois sont conscients du rôle qu’ils peuvent jouer pour rendre l’alimentation de qualité accessible à tous. Nombre d’institutions publiques, d’entreprises et d’associations intègrent désormais des critères de durabilité pour l’offre alimentaire qu’ils proposent à leurs travailleurs. Du café équitable à la saisonnalité des menus, en passant par la création d’un salad bar et le libre choix des portions pour réduire le gaspillage, les idées ne manquent pas.

Nourrir les esprits

Pour assurer la visibilité et la réussite de leurs initiatives, les organisations qui s’engagent diffusent aussi de l’information à leurs équipes et certaines mettent en place de véritables actions de sensibilisation : participation à des campagnes publiques ou associatives, organisation de dégustations, de conférences, d’ateliers cuisine, etc. En retour, toutes témoignent d’un impact incontestable en termes de convivialité et de motivation du personnel !

Et puisque l’alimentation sur le lieu de travail représente un enjeu de taille pour Bruxelles, la Région et des services spécialisés les soutiennent dans leurs efforts en mettant à leur disposition une diversité d’outils, de formations et d’accompagnements.

Que vous soyez employeur ou travailleur, rejoignez le mouvement Good Food avec votre institution, votre association ou votre entreprise en vous inspirant des nombreux exemples et projets innovants présentés dans ce portail !